Épisode 26 : Ça vole bas...



En 1996, Marielle Rondeau fait l’achat d’un immeuble construit en 1909 qui était à l’origine une vaste demeure unifamiliale. Transformée au fil du temps, l’ancienne maison compte désormais quatre ...


En 1996, Marielle Rondeau fait l’achat d’un immeuble construit en 1909 qui était à l’origine une vaste demeure unifamiliale. Transformée au fil du temps, l’ancienne maison compte désormais quatre logements. Un des deux et demi se libère et très vite une jeune femme se montre intéressée. Madame Rondeau communique avec l’ancien propriétaire de la dame pour obtenir des références. L’homme n’a rien à redire. La nouvelle locataire, toujours enjouée, emménage. Les premiers mois se passent sans anicroche, si ce n’est que la locataire demande parfois de payer son loyer en deux versements. Les choses commencent à se gâter quand des occupants du quadruplex accusent la locataire de voler leur courrier. Elle est aussi montrée du doigt pour le vol de bibelots sur le rebord de la fenêtre de sa voisine. La propriétaire saisit enfin que la locataire est probablement cleptomane, ce qui pourrait expliquer la visite hebdomadaire de policiers à son domicile. Mais les choses dans l’immeuble prennent une tournure plus dramatique quand la voisine de la locataire l’accuse d’avoir volé son chat. Ce n’est pas l’unique souci de Madame Rondeau. La locataire reçoit fréquemment des visiteurs louches, encombrants et bruyants. Un certain soir où la locataire est absente, ses amis se présentent et défoncent carrément la porte pour entrer. Quelque temps plus tard, un évènement semblable se reproduit, mais cette fois c’est la fenêtre de la porte qu’ils arrachent. La proprio comprend qu’il faudra plus que des réprimandes et avertissements pour régler le problème.

Retour à la liste d'épisodes

Galerie de photos - Reconstitution


Retour à la liste d'épisodes Voir tous les contenus inédits de la série