Épisode 4 : Un pompier trop volontaire



L’arrivée du nouveau locataire du couple formé de Christian Godbout et Caroline Dorion ne s’est pas faite selon les règles de l’art. Ce nouveau locataire et celui qui occupait le logement auparavant sont ...


L’arrivée du nouveau locataire du couple formé de Christian Godbout et Caroline Dorion ne s’est pas faite selon les règles de l’art. Ce nouveau locataire et celui qui occupait le logement auparavant sont des amis qui ont fait un échange de logement. Bel homme, pompier de profession et recommandé par son ami, le nouveau locataire inspire confiance si bien que les proprios outrepassent l’enquête de prélocation qu’ils font pourtant habituellement.

Le nouveau locataire ne tarde pas à manquer à sa principale obligation : payer son loyer. Comme la situation se répète, les propriétaires le traînent devant la Régie du logement qui ordonne au locataire de payer son dû, sans pour autant l’évincer.

Un an après son emménagement, au moment du renouvellement du bail, le locataire conteste l’augmentation demandée par les proprios, et s’en remet à son tour à la Régie du logement pour trancher le différend. La cause ne sera entendue que dans plusieurs mois, et, entretemps, les insatisfactions des propriétaires à l’égard du locataire s’amoncellent.

Les voisins se plaignent de plus en plus du bruit excessif qui émane de chez le pompier, de même que des fêtes qu’il mène sur le toit de l’immeuble. Le locataire consommerait excessivement et son comportement s’en trouverait affecté. Le proprio, dont la boutique se trouve justement au premier étage, intervient auprès du locataire, lui demandant de respecter les règles sur le bruit. M. Godbout lui répète aussi que l’accès au toit est interdit et lui rappelle les dangers liés à une telle pratique, ce qu’il devrait pourtant bien savoir en tant que pompier. M. Godbout démantèle même quelques fois les installations du locataire sur le toit, auquel le locataire et ses invités accèdent par le puits de lumière de la salle de bain, à l’aide d’une échelle érigée par le pompier.

La dégradation du logement est une autre source de récrimination de la part des propriétaires. À son arrivée, le locataire a bien obtenu la permission de faire certaines rénovations au logement, mais les travaux auxquels il s’adonne n’aboutissent à rien, sont démesurés et ressemblent bien davantage à de la démolition. Ce sont d’ailleurs les nombreux éléments retirés du logement (portes, fenêtres et morceaux de bois), qui s’accumulent sur le balcon du locataire, qui mettent la puce à l’oreille des propriétaires. À plusieurs reprises, le locataire promet de cesser ses travaux, mais n’en fait rien. La patience des propriétaires s’effrite, et le locataire, lui, en vient à leur refuser toute visite du logement.

Retour à la liste d'épisodes

Galerie de photos - Réalité


Galerie de photos - Reconstitution


Retour à la liste d'épisodes Voir tous les contenus inédits de la série