Le débat-échange

Depuis quatre ans, la série Proprio en otage a permis de mettre en lumière de nombreux problèmes auxquels sont confrontés les propriétaires de logements du Québec. Bien que la série ait permis de répondre à plusieurs questions par le biais d’histoires individuelles documentées et reconstituées, le format des émissions ne permet pas d’approfondir certains enjeux importants.

Les huit débats-échanges auxquels ont été conviés les experts de Proprio en otage (avocats, représentants d’associations et ex-employés de la Régie du logement) et des invités, explorent des sujets brûlants, procurent des explications et des réponses et offrent des solutions.

Lancé par un extrait de la série qui évoque bien le thème, chaque débat-échange plonge au coeur d’un sujet qui interpelle les propriétaires d’immeubles locatifs du Québec.

Le mythe du riche propriétaire

Difficile à croire, mais 80 % des propriétaires d’immeubles locatifs au Québec sont de petits propriétaires dont l’emploi principal n’est pas l’immobilier, et qui ont acquis un immeuble pour s’assurer une retraite décente. Ils triment dur, mais est-ce que le jeu en vaut la chandelle?

Le mandat de la Régie du logement

La plupart des propriétaires estiment que la Régie du logement favorise très largement les locataires. Ce n’est pas qu’une impression, sa Loi est ainsi faite. Mais pourquoi?

Le droit au maintien dans les lieux

Le droit au maintien dans les lieux permet au locataire de demeurer dans son logement aussi longtemps qu’il le désire. Il ne peut être évincé que dans certains cas particuliers prévus par la Loi. Comme un mariage que seul un des deux époux a le droit de rompre.

Les délais de la Régie du logement

La Régie du logement est vertement critiquée pour ses longs délais d’attente pendant lesquels souvent les loyers impayés s’accumulent, les bris au logement s’aggravent ou les troubles dans l’immeuble chassent les bons locataires. Des solutions en vue?

Les antécédents du locataire

Pourquoi, dans ses jugements, la Régie du logement ne tient-elle pas compte d’emblée de l’ensemble du dossier passé d’un locataire qui répète, proprio après proprio, les mêmes stratagèmes pour ne pas payer son loyer et étirer indûment les procédures à la Régie?

Le dépôt de garantie : la meilleure solution?

Le dépôt de garantie oblige le locataire à verser, à la signature du bail, un montant en guise de dépôt qui lui sera remis à son départ s’il n’y a pas de bris au logement ou de loyers impayés. Le Québec est le seul endroit en Occident qui prive les proprios de ce filet de sécurité.

Les animaux dans les logements

Jappements, dommages au logement, excréments laissés dans la cour et besoins soulagés sur les balcons sont autant de désagréments que les animaux de compagnie peuvent faire subir aux propriétaires et voisins. Pour ou contre les animaux dans les logements?

La cigarette dans les logements

La fumée et l’odeur de la cigarette sont une source croissante de plaintes de locataires. Dans le contexte actuel où il interdit de fumer partout, sauf à l’extérieur, et encore, devrait-on interdire systématiquement la cigarette dans les logements?